Accueil

Les salariés de General Electric sont en lutte contre le plan social qui les menace

Le 19 Juillet, General Electric, ex-Alstom, a entamé une procédure de plan social visant à supprimer 345 emplois.  Plus de 600 sous-traitants sont directement ou indirectement touchés.

Les retours d’expérience des sites industriels du groupe ayant subi une telle restructuration ont prouvé son inefficacité économique. La survie de l’ensemble de l’entreprise est donc en jeu à moyen terme, soit 800 emplois directs au total.

Hydro Grenoble est la pierre angulaire du pôle d’excellence hydroélectrique du bassin Grenoblois. Tout ce tissu économie et technologique est donc remis en question: grandes écoles, laboratoires, PME. L’argent investi par les pouvoirs publics risque de l’avoir été à perte.

L’hydroélectricité représente 10,8% du mix énergétique français. Avec la disparition de ce savoir-faire centenaire, c’est l’indépendance énergétique de la France qui est en jeu.

Le prix au kWh de l’énergie hydraulique est identique à celui de l’énergie nucléaire.Hydro Grenoble est le dernier fabricant français de turbines hydroélectriques. A l’heure de la transition énergétique, le maintien de cette industrie est indispensable.

L’état français dispose de 15% de l’actionnariat global de cette entreprise. En plus de ce droit de vote, il est également directement client, notamment à travers EDF. Le silence du gouvernement est assourdissant!

L’ensemble des organisations syndicales (CGT/CFDT/CFE-CGC) se sont mobilisées et rassemblées sous une même Intersyndicale.

Ce blog va nous servir à partager avec vous les informations en notre possession, les actions en cours et à mener, et les actualités de la lutte pour leur survie des salariés de General Electric Hydro Grenoble.

Actualités

Place Gre’Net: « HYDROÉLECTRICITÉ : « LA MAIN INVISIBLE DU MARCHÉ » AURA-T-ELLE RAISON DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ? Source : article Hydroélectricité : « La main invisible du marché » aura-t-elle raison de la transition énergétique ? « 

FOCUS – Une soirée-débat sur la transition énergétique et l’avenir de l’hydroélectricité avait lieu ce lundi 22 janvier à l’Hôtel de Ville de Grenoble à l’initiative de l’université populaire Up! et des intersyndicales GE Hydro et EDF de Grenoble. Comment réussir la transition énergétique alors que l’hydroélectricité est dans la tourmente ? Une questions majeure …

Nous contacter

Pour contacter l’intersyndicale de General Electric Hydro Grenoble:

 

Nadine Boux Intersyndical Hydro GrenobleNadine BOUX

06 85 66 22 67

contact@hydro-grenoble.info

 

Rosa Mendes intersyndical hydro Grenoble

Rosa MENDES

06 31 07 22 16

contact@hydro-grenoble.info

 

Ou remplissez le formulaire de contact (messages reçus par Nadine et Rosa, non diffusés sans votre accord):